/

Evelyne Corbière, conseillère régionale : “ma rencontre avec Mme Huguette Bello est décisive…”

7 min de lecture
1

Nous poursuivons notre série politique  du mardi intitulée “Les Ti Nouveaux”. Il s’agit des portraits des nouveaux élus au Département et à la Région suite aux scrutins de juin dernier. Chaque mardi nous vous présentons un (une) nouveau (nouvelle) élu (e). Cette semaine, nous vous invitons à faire de plus amples connaissances avec Evelyne Corbière, la nouvelle conseillère régionale faisant partie de la majorité menée par Huguette Bello dont elle est très proche politiquement  mais aussi en tant que secrétaire générale de l’Union des Femmes Réunionnaises (UFR) depuis 2015. Mme Corbière, âgée de 32 ans, est née au Port, a grandi à Piton-Saint-Leu, travaille à l’Etang-Salé et habite aux Avirons.

Son enfance, son adolescence : “l’aînée d’une famille de 5 enfants”

“Je suis née au Port et j’ai grandi à Piton Saint-Leu. Mon arrière-grand-mère était une travailleuse engagée indienne. Elle a vécu sur le camp de l’usine de Stella Matutina. Mes grand-parents étaient militants et engagés. Mon père, Henri-Claude Naminzo, est instituteur à la retraite et ma mère est femme au foyer. Je suis l’aînée d’une famille de cinq enfants”.

Son parcours scolaire et universitaire : “des études en langues”

“Je grandis avec l’idée que la dignité, la liberté et l’égalité sont fondamentales. Je fais ma scolarité à l’école Mixte B de Piton Saint-Leu,  puis au collège Marcel Goulette, et ensuite au Lycée des Avirons. J’obtiens mon bac en 1998 et j’intègre la CPGE littéraire au Lycée Leconte de Lisle. Puis j’entre à l’Université de La Réunion où j’obtiens ma Licence Langues, littératures et civilisations étrangères, Spécialité Espagnol”.

Sa situation professionnelle : “professeure des écoles à l’Etang-Salé”

“J’entre ensuite à l’IUFM de La Réunion pour y préparer le Concours de Recrutement au Professorat des écoles. Je commence à enseigner à la rentrée d’août 2003 à La Rivière des Galets. J’exerce toujours ce métier que j’ai découvert et appris aux côtés de mon père. Nous partageons souvent sur l’école, nos pratiques de classe et l’évolution de la profession. Je suis en poste à l’école primaire Jeanne Nativel à l’Etang-Salé”.

Situation familiale : “mariée et maman de deux garçons”

“Je suis mariée et j’ai deux garçons de 14 et 11 ans qui me comblent de bonheur. J’habite la commune des Avirons.

Son engagement dans la vie associative : “j’apprends beaucoup auprès de Mme Bello, présidente de l’UFR”

“A 32 ans, je me rends bien compte que la vie est un peu plus compliquée quand on est une femme. Je décide de m’engager au sein de l’Union des Femmes Réunionnaises. Ma rencontre avec Madame Huguette Bello est décisive. Concrètement, je veux aider les femmes et leur apporter mon soutien. Au fil des mois, j’apprends beaucoup aux côtés de la Présidente de l’UFR. Elle m’accorde sa confiance et m’encourage dans l’écoute et l’accueil des femmes victimes de violences et d’injustices. Je deviens secrétaire générale de l’UFR en 2015.

Au sein de cette association, je travaille avec une équipe de femmes militantes à la défense des droits des femmes. Le pôle principal de l’association est son rôle d’accueil, d’écoute et d’orientation des victimes. Les situations auxquelles nous sommes confrontées révèlent des inégalités et des discriminations à l’encontre des femmes se déroulant autant dans la sphère privée que publique”.

Son engagement politique : “tout est politique !”

“Au fil des années, je me rends compte que ces inégalités sociales sont des questions sociétales et que tout est politique ! Je me rapproche du parti Pour La Réunion (PLR) et participe aux réflexions du groupe. C’est ainsi que je prends part aux campagnes électorales en faveur de candidats PLR (2015, 2017, 2018, 2020, 2021).

En 2021, j’accepte d’être sur la liste conduite par Madame Huguette Bello pour les élections régionales. J’appartiens à un groupe d’élus progressistes et déterminés. En charge de la lutte contre les discriminations, je considère que la solidarité est une dimension qu’il faut intégrer au développement économique, social et environnemental de notre île. Je souhaite m’investir pleinement dans ce premier mandat et porter les ambitions de notre majorité progressiste”.

Ses loisirs : “courir dans les sentiers de la forêt de l’Etang-Salé”

“Quand il me reste du temps libre, j’aime m’évader à travers la lecture ou aller courir dans les sentiers de la forêt de l’Etang-Salé”.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

1 Commentaire

  1. Mme Corbière ne compte-t-elle pas démissionner de son mandat de Secrétaire générale de l’UFR? Il y a un problème là non?! On est jugé et partie? C’est légal ça ? Elle est élue régionale à l’égalité des chances donc décideur en termes d’attributions de subventions régionales, comment peut-elle encore être dirigeant associatif ? CONFLIT D’INTÉRÊT CARACTÉRISÉ !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Arrivée à la Réunion hier de Nathalie Elimas, secrétaire d’état chargée de l’Education prioritaire

Article suivant

Sainte-Marie : “le maire, Richard Nirlo, coupe des têtes pour régler ses comptes…” (VIDÉO)

Free Dom