Fabrice Hanni : « Les entreprises du SICR ont su faire preuve de résilience»

5 min de lecture

Le mardi 7 décembre 2021 s’est tenue l’assemblée générale annuelle du Syndicat de l’Importation et du Commerce de la Réunion (SICR), à l’Hôtel Mercure Créolia à Saint-Denis. À cette occasion, le SICR a présenté à l’ensemble de ses adhérents les actions, les enjeux et les perspectives des activités qu’il représente : l’automobile, l’importation-distribution, les filières déchets relevant de la Responsabilité Elargie du Producteur(REP) ainsi que son ambition pour les futures années.

Un clin d’œil au passé et le regard tourné vers l’avenir. C’est de cette manière que le Président du SICR a choisi d’introduire son assemblée : faire une rétrospective des actions menées en 2021 et se pencher sur les nouveaux défis qui l’attendent en 2022. « C’est un moment important pour l’équipe du SICR, la chambre syndicale et moi-même d’échanger avec nos adhérents sur les actions que nous avons menées cette année. C’est également l’occasion de rappeler les orientations stratégiques de notre organisation pour les futures années », souligne Fabrice HANNI, Président du SICR.« Nous vivons incontestablement une période difficile mais les entreprises du SICR ont su faire, une nouvelle fois preuve de résilience pour traverser cette crise sanitaire de la COVID 19», soutient le Président du SICR. « Nous travaillons avec les adhérents à mettre en place des actions concrètes leur permettant de réagir à ces changements incessants. Nous sommes, par exemple, en train d’élaborer un baromètre sur le coût du fret », poursuit-il.

En 2021, l’organisation professionnelle patronale qui fédère des importateurs de produits alimentaires et non alimentaires (matériaux de construction, importateurs de marques, …), des entreprises de l’automobile (concessionnaires, location de voitures, pièce de rechange automobile…) et des opérateurs de l’environnement, a agi particulièrement pour faire avancer deux grands dossiers : le fret maritime et l’exportation des déchets dangereux. Fabrice HANNI explique que « Ces deux sujets sont cruciaux pour notre économie insulaire. En effet, la désorganisation mondiale du transport a des impacts directs sur l’activité des adhérents du SICR d’une part et d’autre part sur le bon fonctionnement des filières REP- Responsabilité Elargie du Producteur- que représente notre organisation».

Sandrine SINAPAYEL, Responsable Environnement du SICR, a également attiré l’attention des importateurs sur « la mise en place des futures filières REP qui concerneront leurs activités dès 2022 : les jouets, les articles de bricolage et de jardin, les articles de sport et de loisirs, les matériaux de construction… ». Elle précise que : « tout l’enjeu pour le SICR est de sensibiliser ses adhérent sa fin de leur permettre d’anticiper la mise en œuvre des nouvelles règlementations notamment en matière environnementale».

Valérie CHOW-PING-MO, Secrétaire générale du SICR, rappelle « l’importance d’un syndicat qui soit exemplaire et force de proposition. Malgré la gestion des dossiers prioritaires liés à cette crise Covid, la chambre syndicale du SICR a travaillé sur une feuille de route ambitieuse pour les prochaines années ». C’est aussi dans un souci d’exemplarité que le SICR a adhéré à la démarche EFFICIENCE dans le cadre du label porté par le cluster GREEN. « Notre organisation a été évaluée sur ses actions RSE/QVT et notre dossier doit maintenant être présenté en commission de labellisation. Nous avons bonespoir d’être très bientôt labellisé »,précise-t-elle.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

ONF : fermeture partielle du parking du Col des bœufs

Article suivant

Réunion, covid-19, 8 cas de variant Omicron, taux d’incidence 380, 9 décès, 46% taux d’occupation des lits

Free Dom