Incendie du temple de Ravine-Creuse : les policiers retrouvent une des statues volée de Pandialee chez un voisin

6 min de lecture
11

Un grand pas vient d’être manifestement effectué dans l’enquête en cours concernant l’incendie criminel du temple de Ravine survenu dans la nuit du 8 au 9 mai dernier. Ce matin, (mercredi 16 juin 2021), les policiers de Saint-André, suite à des informations fournis par les membres de l’association Pandialee qui gère le temple, ont pu mettre la main sur une statue représentant la divinité Pandialee (voir ci-dessous). Cette statue se trouvait dans la cour d’une famille habitant près du temple de Ravine-Creuse.

 

En fait, tout est parti d’un courrier anonyme reçu, il y a environ deux semaines dans la boîte à lettres du temple de Ravine-Creuse situé à proximité de l’ancienne usine sucrière du quartier. Un temple connu notamment pour sa traditionnelle marche sur le feu organisé le 2 janvier et qui attire chaque année plusieurs milliers de personnes.

Au bas de ce courrier anonyme, qui est en réalité une photo de la statue, il est écrit : “Gard la kaz momon D…”.

Une copie de cette lettre anonyme a été remise aux policiers de Saint-André il y a deux semaines.

 

 

Afin de respecter l’anonymat de la personne, nous avons recadré la photo et masqué volontairement l’intégralité du prénom dont il est fait mention. Il y a deux semaines, les membres de l’association Pandialee ont remis cette lettre aux policiers de Saint-André. Mais ne voyant rien venir et sachant où se trouve la statue volée, plusieurs membres de l’association, mécontents, se sont donnés rendez-vous, ce mercredi matin (16 juin 2021), près des locaux de la CANE (coopérative agricole) à Ravine-Creuse aux environs de 5 heures.

Bien avant 7 heures ce matin, les policiers dont le responsable de l’enquête judiciaire en cours, se sont rendus près de la CANE pour discuter avec les membres de l’association Pandialee. (Photos Yves Mont-Rouge)

Notre journaliste Yves Mont-Rouge (pour Freedom.fr) était également présent à ce rendez-vous. Le président de l’association, Vianney Settama ainsi que son frère, membre, ont longuement échangé avec la trentaine de personnes présentes pour connaître la marche à suivre : aller récupérer la statue ou appeler la police ?  Suite à cet échange, Vianney Settama a finalement contacté le policier du commissariat de Saint-André, responsable de l’enquête en cours.

Quelques minutes après le coup de fil, ce dernier, accompagné de trois autres fonctionnaires de police, est arrivé sur place, près de la CANE, pour discuter avec le président ainsi qu’avec les membres de l’association cultuelle. Les policiers ont ensuite décidé de se rendre sur le lieu même où se trouve la statue volée, à savoir à l’arrière cour d’une famille, habitant le quartier de Ravine-Creuse, à quelques dizaines de mètres du temple qui avait été incendié dans la nuit du 8 au 9 mai dernier.

Le policier responsable de l’enquête judiciaire a alors pris contact par téléphone avec le magistrat instructeur afin d’obtenir l’autorisation de rentrer dans la cour et de récupérer la statue volée.

Après discussion avec le président et les membres de l’association Pandialee, les policiers se rendent dans la cour où se trouve la statue volée afin de la récupérer.

Peu après 7 heures, les policiers ont donc saisi la statue de Pandialee, laquelle a été montrée à quelques membres présents ainsi qu’au président Vianney Settama. Il s’agissait bien de la statue volée, une pièce unique commandée en Inde et livrée en début d’année au temple de Ravine-Creuse. La statue mesure environ 1 mètre de hauteur. Elle a coûté plusieurs milliers d’euros.

Reste à savoir maintenant si cette statue a été déposée dans cette cour à l’insu ou pas de son propriétaire qui, lui aussi, est officiant dans son temple familial. La statue a été en effet retrouvée dans l’arrière-cour d’une famille pratiquant la religion hindoue, une famille bien connue dans le quartier de Ravine-Creuse. L’enquête suit son cours.

Voir dans le lien ci-dessous l’article que nous avons fait au lendemain de l’incendie.

Des divinités du Temple Pandialee à Ravine Creuse brûlées : un individu interpellé

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

11 Commentaires

  1. La justice, ils en ont rien à carré…. Les mettre à poil en place publique comme au bon vieux temps !!! Y’a que ça qu’ils comprendront……

  2. Le vrai voleur lé dans le temple Ravine Creuse, li lé aux abois et acculé. Bravo pantin, Band Gramoune Ravine Creuse y dort pas. Ou l’heure le proche la

  3. Ils se volent leurs “divinités” entre eux, et membres de la même religion.
    Franchement n’importe quoi, honte à vous les gars !

  4. Voleur i vole voleur la pas du paye assez l band voleur fait un travail propre i gagne na un dieu i plaisante pas na certain i croit tou est faisable na un i aime jaze pas loin la chapelle i entend pas ell son tour i tarde pas

  5. Karma familial zot conait c est koi porte peche zot famill la comit apres ecrit le nom des autre su papier assume fo rendre des comptes avec la divinite karma i dure 7 ans dit pas les otres responsable kan i mett zot famill cloue dan 1 fauteuil le retour du baton ler bien beau le chien i aboit bien souvent i mordre pas mai kan ou ler tout seul ou va trouve ton maitre arrete jaze et salir out prochain ou vaut pas mieux koi mieux le bonheur c est fonde une famille des enfants chose pas done a tout l monde vu la mechancete

  6. Avec tout ce qui s’ passe à travers le monde vous êtes mdr ! Comme tout bon policier qui se respecte le devoir c’est le devoir peu importe -té quel thème? – lol ! Y en a qui font fort ! Ils arrivent à déplacer des rochers ! “Quand la montagne ne vient pas à vous” … ouais, ils ont fait fort ! Lol !

  7. Monsieur Montrouge comment se fait-il que vous êtes toujours au premier loge lorsqu’il s’agit d’écrire sur ce temple géré par la famille Settama ? Un ami de la famille peut être ?
    C’est très suspect !
    Il faut laisser le karma agir, on dis que le loup se cache souvent dans la bergerie.
    Apparemment. Il y a un gros qui s’y cache. Le même loup qui ne sait plus comment finir le temple qu’il a bafoué.
    Le même qui vous appelle à chaque incident. Stratégie de communication pour s’exempter de ses crimes ?
    Quoiqu’il en soit le karma ne dors pas, on dis que la louve se fait un autre loup avec le consentement de monsieur.

    Affaire à suivre ! A force de jouer avec le feu (sans jeu de mots), on fini par tout perdre.

  8. mi voit zot commentaire y fait pitié et la ester la trouve la vérité la la zot les pareil bonne couillons maintenant zot y lire un article que les pas confirmé et la zot y saute su zot clavier pou ni jugé ce pauvre boug et le maman les dans un état pas possible parce que na des mouka… la voulu sali bana les triste seulement mentalité demoune les ignoble

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

“J’ai perdu mon mari, mort de la leptospirose et je vis toujours avec des rats”

Article suivant

Derniers chiffres réunionnais Covid-19 : 1206 nouveaux cas et 8 décès en 7 jours

Free Dom