/

La ville de Saint-Denis fait évoluer l’insertion (PHOTOS)

7 min de lecture

Ville ambitieuse, écologique, citoyenne et fraternelle, Saint-Denis s’engage pleinement pour la formation et le retour à l’emploi des Dionysien.nes qui en sont éloigné.es. Cela se traduit par plus de 8 millions d’euros d’investissement à ce jour soit 80 % du budget régional.

La Ville accompagne notamment l’émergence et le développement des Ateliers Chantiers d’Insertion (ACI) en partenariat avec des associations tournées vers l’apprentissage des métiers journalistiques ou du numérique.

UNE POLITIQUE D’INSERTION VOLONTARISTE

Dans le cadre de son objectif de mandat « Réunir les partenaires associatifs, institutionnels et économiques pour : 200 chantiers d’insertion soit 33 par an, de la formation, 20 forums dans les quartiers, 570 personnes déjà touchées », la municipalité accompagne l’émergence et le développement des Ateliers Chantiers d’Insertion (ACI, voir encadré). Elle a notamment fait évoluer ce dispositif en l’ouvrant à des apprentissages intellectuels.

Depuis 2020, Saint-Denis a ainsi choisi d’élargir le champ des possibles en soutenant de nouvelles activités comme le numérique ou le journalisme. Initialement exclusivement dédiés à des travaux d’embellissement, les ACI deviennent de fait plus accessibles aux femmes.

L’ACI WEB CUP OU L’INSERTION PAR L’ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE VIA LE NUMÉRIQUE

L’association Web Cup (voir encadré) a développé une solide expérience dans le domaine de l’insertion par l’activité économique (IAE).
Dans le cadre de son ACI, ses bénéficiaires-salariés en Contrat à Durée Déterminée d’Insertion (CDDI) accompagnent notamment des associations dans la mise en place de leur communication et de leur visibilité sur internet ou le grand public dans l’utilisation d’outils numériques.

Une formation et une expérience de terrain qui portent leurs fruits :

« Mon passage par Web Cup a été un vrai tremplin pour mon retour à l’emploi, par une remise à niveau de mes compétences, explique Marina Thiburce, 40 ans, ancienne béné ciaire de l’ACI Web Cup. Ça m’a apporté l’expérience nécessaire pour pouvoir être directement opérationnelle et intégrer un contrat tout de suite ». Formée à la médiation numérique, mais sans expérience professionnelle, Marina a en effet occupé un poste de médiatrice numérique pendant 5 mois avec Web Cup et « reçu [dans le cadre de l’ACI] une formation complémentaire pour pouvoir recevoir, orienter et informer le public au sein de l’association, animer des ateliers individuels ou collectifs, améliorer mes compétences sur des logiciels de retouche photo, de montage vidéo, de graphisme, d’impression 3D, etc. ». Aujourd’hui, elle a elle-même mis n à son CDDI pour rejoindre un temps plein à l’ADRIE (Association pour le Développement des Ressourceries, l’Insertion et l’Environnement).

PARLE À ZOT, UN PROJET INNOVANT D’INSERTION PAR LA RADIO

L’association Parle à Zot (voir encadré) développe un projet innovant d’insertion, en portant un ACI tourné vers la filière numérique, et favorisant avant tout l’expression orale. Objectif : utiliser les techniques et les savoir-faire du média radio et du podcast pour lever efficacement les freins à l’emploi, par le retour de la confiance en soi, la capacité à aller vers les autres, et par le développement d’une meilleure expression.

La pratique encadrée de la radio (écriture spécifique, réalisation de reportages, d’interviews…) permet en effet de travailler sur la voix, l’apprentissage de la langue, la prise de parole et le positionnement social des salariés en CDDI : des savoir-faire et des savoir-être qui leur apporteront de nombreuses compétences transférables. Les sorties vers l’emploi peuvent ainsi se concrétiser dans tous les secteurs de l’économie classique, au-delà de la radio ou du journalisme.

La preuve en direct : à l’issue de la conférence de presse, des salariés en CDDI de Parle à Zot ont mis à l’écoute un podcast réalisé par leurs soins le matin même… donnant à entendre des bénéficiaires d’ACI.

LES ACI : POUR QUI ? POUR QUOI ? COMMENT ?

Les Ateliers et Chantiers d’Insertion (ACI) proposent un accompagnement et une activité professionnelle aux personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières. Ils poursuivent divers objectifs (cohésion, vivre ensemble, lien social, embellissement des espaces, cadre de vie, insertion…)

Les associations peuvent recruter jusqu’à 12 personnes en Contrat à Durée Déterminée d’Insertion (CDDI) par chantier, les salariés bénéficiant d’une rémunération au moins égale au Smic.
Les ACI sont conventionnés par l’État et bénéficient d’aides pour accomplir leurs missions : la DEETS, Direction de l’Economie, de l’Emploi, du Travail et des Solidarités, est le principal co-financeur des ACI. Le concours de la Ville sur le financement résiduel des salaires permet de soutenir les efforts de cohérence territoriale et de développement partenarial.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-André, première commune visitée par la présidente de Région depuis son élection (VIDÉO)

Article suivant

Challenge des Seniors en action le vendredi 13 Mai 2022 au Stade Youri Gagarine

Free Dom