Le ministre des outre-mer Sébastien Lecornu auditionné pour des soupçons de «prise illégale d’intérêts»

1 min de lecture
3

Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a été interrogé le 15 avril à Nanterre par la police anticorruption dans le cadre de l’enquête ouverte par le Parquet national financier (PNF) sur des soupçons de « prise illégale d’intérêts », indique Mediapart.

Il est soupçonné d’avoir utilisé son poste de président du conseil départemental de l’Eure pour favoriser les intérêts d’une société d’autoroutes.

Le journal indique : « À cette période, Sébastien Lecornu était également administrateur de la Société des autoroutes Paris-Normandie (SAPN) — fonction pour laquelle il a touché 7.874 euros de jetons de présence sur deux ans, selon sa déclaration d’intérêts —, et a participé au vote de plusieurs délibérations en lien avec la SAPN, sans se déporter des débats. Ce qui a débouché sur l’ouverture d’une enquête préliminaire en 2019, ainsi que l’avaient révélé en janvier 2021 Le Canard enchaîné et Libération« .

Sébastien Lecornu « conteste toute prise illégale d’intérêts dans le cadre de ses fonctions, d’avril 2016 à juin 2017, de Président du département de l’Eure et d’administrateur à la SAPN », a réagi le cabinet du ministre.

3 Commentaires

  1. Tiens, Lui aussi ? c’est l’ami à notre président de région , où c’était car en ce moment tout ce qui est pourris comme les fruits où abimer comme les vieux meubles va en recyclage.

  2. Mais non, c’est simplement pour faire partie du « Club » . Aujourd’hui tout homme (femme) politique qui se respecte se doit d’avoir été auditionné (1ère étape),mis en garde à vue (2ème étape),mis en examen (3ème étape),et enfin le summum de la reconnaissance par ses pairs,condamné (4 ème étape). A ce niveau-là, un brillant avenir lui est offert. Vive la FRANCE.

Répondre à milk Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Meurtre de George Floyd : le verdict est tombé, Derek Chauvin coupable

Article suivant

Agression d’un professeur à Sainte-Anne : la mairie et le rectorat à la rescousse

Free Dom