//

Saint-Paul travaille à renforcer la sécurité à Saint-Gilles-les-Bains

4 min de lecture
4

Une réunion de travail se déroule ce mardi 5 juillet 2022 à lHôtel de Ville dans le cadre du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance de Saint-Paul.

Ce rendez-vous permet aux différents partenaires réunis de préconiser des pistes pour renforcer la tranquillité publique et la sécurité des Saint-Pauloises, des Saint-Paulois et de toute la population, la nuit, à Saint-Gilles-les-Bains.

Le Maire de Saint-Paul, Emmanuel SÉRAPHIN, accueille à cette occasion la Sous-Préfète de Saint-Paul, Sylvie CENDRE, la Procureure de la République, Véronique DENIZOT, le Délégué du Préfet à la cohésion sociale et à la jeunesse, Mikäel GUEZELOT, le Lieutenant-Colonel, Vincent AUDON, Commandant de la compagnie de la Gendarmerie de Saint-Paul, le Lieutenant-Colonel, Rudy LENNE, Officier adjoint en charge de la prévention, les autres partenaires institutionnels, la Police Municipale et les services municipaux.

Le Troisième Adjoint, délégué à la Sécurité et à la Police, Sébastien GUYON, et la Douzième Adjointe, déléguée à la Prévention de la Délinquance, Hélène ROUGEAU, participent à cette séance de travail très constructive. Comme le rappelle le Premier magistrat, Emmanuel SÉRAPHIN, cette collaboration active correspond à la philosophie de ce CLSPD.

Lors de cette réunion, la Municipalité aborde la question du renforcement des effectifs des forces de l’ordre à Saint-Gilles-les-Bains, zone exposée aux problématiques sécuritaires la nuit.

L’objectif est d’assurer la tranquillité publique tout au long de l’année.

Les moyens humains déployés doivent être adaptés à ce Bassin de vie mais aussi à son potentiel touristique et économique.

Plusieurs leviers sont donc activés pour garantir cette tranquillité publique dans la station balnéaire. La Ville et ses partenaires associatifs mettront en place des actions de prévention dans la zone balnéaire, notamment sur le sujet des addictions.

Dans le même temps, la commune souhaite associer les gérants des établissements de nuit de Saint-Gilles-les-Bains pour les rendre acteurs de cet enjeu majeur de sécurité publique. Ainsi, des groupes de travail seront constitués pour travailler sur cette problématique et les impliquer pleinement.

Ces groupes réuniront les gérants de discothèques, de bars et de restaurants. Cette co-construction vise à trouver des solutions collectives à déployer rapidement sur le territoire.

Les opérations conjointes de nuit menées par la Gendarmerie et la Police Municipale témoignent de l’étroite collaboration entre ces deux forces de sécurité, conformément à la convention de coordination validée. C’est l’esprit de la Brigade de nuit expérimentale lancée par la Ville de Saint-Paul dans la station balnéaire.

Composée de neuf policiers municipaux, cette Brigade traduit la volonté de s’engager davantage au service de la protection de la population.

4 Commentaires

    • Ont peut pas toutes avoir ,tranquillité, soleil ,prime vie cher, prendre le job des créoles, interdire certains traditions, un moment donné il y en a marre !!!!

      Plage trou d’eau dimanche voiture garer n’importe comment rien ???

  1. Sa date pas d aujourd’hui.. Séraphin tu n as pas oubli de dire au procureur que tu embauche des gens de mauvaise foi. Tout comme toi..

  2. Oui on peut pas tout avoir après avoir envahi St filles les bains et si pas eux ce sont la grosse bourgeoisie d autant qui sont là ben qu’ils payent pour leur sécurité car la vie rest vraiment moche pour tout le monde, venez vivre dans quartier chaud ou y’a rodéo où les gens vous crachent et jettent ordures et vous verrez que là où vous vivez ç est le paradis

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Antenne Réunion, le meilleur de la télévision pour les Réunionnais

Article suivant

Mort d’un deuxième combattant français en Ukraine, Adrien D, 20 ans

Free Dom