///

12 ans que le Maloya est au Patrimoine de l’Unesco : vos témoignages attendus au 0262 99 14 00 !

4 min de lecture
3

12 ans déjà que le Maloya a fait son entrée au Patrimoine Immatériel de l’Unesco. C’était en 2009 , et la Région a  décidé de célébrer l’évènement, avec une série de manifestations culturelles, dès aujourd’hui et jusqu’au 5 octobre prochain.

Il s’agit d’un moment important et historique pour le peuple réunionnais.
Le maloya désigne à la fois une musique, un chant, et une danse propre à La Réunion.
Hérité des esclaves venus d’Afrique de l’Est ou de Madagascar, il est à l’origine réservé à des cérémonies animistes invoquant l’esprit des ancêtres.
Entre les mains des esclaves puis des engagés essentiellement d’origine indienne, le maloya devient un moyen d’expression de leur résistance et de leurs sentiments. De la souffrance à la résistance, de l’espoir à la joie, le Maloya a véhiculé leurs complaintes.
Cette musique qui s’est créolisée avec le temps pour devenir un facteur d’identité réunionnaise aura été longtemps marginalisée voire parfois interdite et réprimée par les autorités qui la jugeaient subversive.
Vecteur de revendications politiques pendant les années 50-80, le maloya est devenu aujourd’hui l’expression majeure, sur le plan culturel et musical, de l’identité réunionnaise.

Le maloya nous réconcilie avec notre histoire.

N’oublions pas toutes celles et ceux qui se sont battus pour qu’il ne s’éteigne pas : nos historiens, nos artistes, nos zarboutan, nos associations… C’est aussi l’occasion de rendre un bel hommage à nos artistes disparus.
Notre maloya force le respect et façonne l’identité réunionnaise. Il symbolise les valeurs de résistance, de fraternité, de solidarité, de partage, de tolérance, de vivre-ensemble.
Pour le 12ème anniversaire de l’inscription du maloya au Patrimoine de l’Humanité, la Région organise la 10ème édition « Village Maloya ».
Un grand village maloya sera mis en place avec de nombreuses animations.
Cet évènement se déroulera au musée Stella Matutina : les 30 septembre et 1er octobre pour les écoles primaires, interventions dans de nombreuses écoles du premier degré et des lycées ; restitution de l’étude sur le maloya
lancée par la collectivité régionale.
Et le samedi 2 octobre l’organisation d’une grande journée maloya, toujours au musée Stella Matutina avec des expositions sur l’histoire du maloya, des ateliers, des spectacles…

Voici le programme

EXPOSITIONS
-Sentier maloya, les voix d’un patrimoine
-Le maloya, sur le chemin de l’intériorité et de la transcendance
-Instruments de musique des peuples représentés dans l’océan Indien
ATELIERS
-Apprendre le maloya
-Fabrication d’instruments de musique
-Zarlor maloya
-Maloya et servis kabaré
-patrimoine immatériel
ESPACE OCEAN INDIEN
Espace Afrique
Espace Madagascar
Espace Mozambique
PLATEAU CULTUREL
– 10H : Groupe de maloya Zenfan Kabaré
– 11H : Spectacle maloya nou lé ker gro, maloya nou lé ker joyeu Jahrdin des Kréateurs Unis
– 14H : Groupe de maloya Race Bandey Maloya
– 15H15 : Solah et le monde du maloya imaginaire
– 16H30 : Couleur Réunion
– 18H : Kabar Zarboutan ek Lantouraz : Moka Bandé, Marylou, Lorans Kabar, Ti Moris, Françoise Guimbert, Gaby Laï Kune, Rézonans Arsène Cataye, Yvrin Lagarrigue, René Paul Elleliara, Gramoun Sello

3 Commentaires

    • zoulou ta mère la réchauffée banane! Ton propre kiltir ti crache dessus, tu doit être un de ces « créole réunionnais » qui n’a pas d’identité mais juste une nationalité, tu dois être perdu mon pauvre français.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-André : fermeture de la déchèterie du Centre suite à un cas de covid

Article suivant

Le chanteur mauricien Lin est décédé

Free Dom