Il violente sa compagne enceinte : 6 mois de prison ferme

2 min de lecture
3

Les faits se déroulent le 26 mars dernier. L’homme arrive chez sa compagne enceinte de 5 mois à Bois de Nèfles Saint-Denis. Il sort d’une fête et il est alcoolisé… Il reproche à la mère de famille de ne pas “prendre soin de lui”. Le couple se connaît depuis 14 ans, mais se fréquente depuis 9 mois.

Dans la chambre, le trentenaire lui agrippe violemment le bras, lui tire les cheveux, et lui prend le cou. La scène s’arrêtera avec l’arrivée des deux enfants mineurs qui entendent les cris de leur maman. La scène recommencera quelques minutes plus tard.

C’est là que la victime va prétexter aller à SOS médecins, pour descendre en bas de l’immeuble et prévenir les forces de l’ordre.

A la barre, l’homme reconnaît à demi-mot les violences. “On s’est disputé, il n’y a pas eu de violences… Je lui ai juste un peu pris le bras sans intention d’être violent. Elle aussi, elle m’insulte, elle aussi, elle est jalouse“, dit-il.

L’homme est coutumier des violences, 3 condamnations depuis 2015. La dernière date de janvier dernier sur cette même compagne : il écopera d’1 an de prison avec sursis.

Des insultes quotidiennes : “salope, t’es moche, t’es un thon”

Présente, la compagne prend la parole en pleurs : “Même s’il m’a tiré les cheveux, a appuyé fort sur mon bras, ce n’est pas pour autant que c’est un monstre. J’ai déjà eu affaire à plus grave que ça. J’ai un bébé avec lui, c’est mon compagnon et je l’aime, c’est très dur pour moi, il me manque, c’est difficile. Il est incarcéré depuis 1 mois, je n’arrive plus à dormir, je lui ai dit d’arrêter l’alcool, sinon ça reste quelqu’un de gentil, il est adorable“.

L’homme écope d’une peine d’emprisonnement de 3 mois, ainsi qu’une révocation partielle du sursis probatoire à hauteur de 3 mois.

3 Commentaires

  1. Une claque puis c’est une deuxieme plus tard il le fait devant vos enfants. Puis vous le pardonnez parce que vous l’aimez.sauf qu’il continuera de plus bel car il vous manipule tout le temos. Arrêtez vous croyez qu’un monstre change. Il a cela en lui. Fuyez car il vous a conditionné pour devenir une loque presque qu’un chien qui revient vers son maitre méme s’il le bat. L’amour est propre et sans violence. Aimer une femme c’est la respecter . L’homme reunionnais est trop machot et battre une femme c’est que sa cervelle est comme un petit pois comme vivre dans une île et ne pas avoir vecu ayeur il ne peut pas avoir un esprit moderne et évolué. Tous les reunionnais ne sont pas arriérées heureusement ya des hommes biens encore ici et de bons péres de famille. Ne vous fiez pas à l’oiseau par son plumage car souvent des hommes bcbg qui font le don juan en public chez eux c’est un vrai monstre dans leur foyer. Chez eux ya que le tape à l’oeil qu’il font voir aux autres mais en dedans de leur propre corps ce sont de vrais psychopathes violents coureurs de femmes et de vrais pervers narcissiques. Fuyez les mesdames.

Répondre à Fred974 Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Covid-19 : Guadeloupe, 3 semaines de confinement aménagé à compter de mardi 27 avril 2021

Article suivant

Télétravail : mesures spécifiques pour le traitement fiscal des frais professionnels engagés en 2020

Free Dom