Non vaccinés, un pompier du SDIS et un employé du CHU au tribunal administratif

1 min de lecture
8

L’obligation vaccinale et son application en entreprise se retrouvent une nouvelle fois au coeur de la polémique. Début octobre, 4 hospitaliers refusant de se faire vacciner avaient déposé un référé-suspension devant le tribunal administratif. Suspendus par leur employeur, le CHU, ils déploraient la façon dont cela s’est produit. Le CHU aurait refusé qu’ils prennent leurs congés avant le début de la suspension. Le tribunal devra statuer.

Ce mardi matin, un nouvel employé du CHU était devant le tribunal administratif pour déplorer le même problème que ses collègues. À ses côtés, un pompier du SDIS qui dénonce le fait que sa hiérarchie ne l’est pas prévenue de sa suspension de salaire pour non respect de l’obligation vaccinale.

Le tribunal administratif rendra sa décision dans quelques jours.

8 Commentaires

  1. Ils devraient être renvoyé, tout simplement! Pourquoi travailler pour une fonction Publique d’Etat si on est contre l’Etat? Allez bosser dans le privé et foutez nous la paix

  2. S ils ne veulent pas se conformer aux nouvelles règles doivent être remis de leurs fonctions et le tribunal devrait confirmer leurs d’émissions on ne peut pas soigner des patients dans ces conditions .

    • Sophie malgré que ou lé énervée là relis aou un peu souplé. « Remis » pou « démis » « d’émission » pou « démission ». Peux pas soigne patient dans ces conditions com ou dit. Avant « trouve » vaccins, zot la pas rempli zot mission? C’est zot que té au front et asteur y considère cek lé libre pas mettre le vaccin comme un bande de pestiférés. Faut ou jouer out vie à la roulette russe pou bande multinationale là. Si ou na marmaille en bas âge, y arrive là, vaccin pou zot. Out zenfant sera premier sacrifié? Attende pas ou qui rouve une haie d’honneur pou out famille si na eïn la « traversé »…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Suicide de la jeune Réunionnaise Dinah : « son frère a perdu une partie de lui-même »

Article suivant

Dialoguer en ligne avec un agent de police, sur le site internet moncommissariat.fr

Free Dom