/

Aide à l’installation dans les régions d’Outre-mer : le gouvernement retire l’article 55

3 min de lecture
15

Nous publiions il y a quelques jours l’article ci-dessous. Il s’agit de la mobilisation de plusieurs élus, notamment les députés de gauche, contre l’article 55 du PLF (Projet de loi des finances) qui prévoyait une aide gouvernementale en faveur des hexagonaux souhaitant s’installer dans les régions ultramarines.

« LADOM ne doit pas devenir une agence de voyage pour hexagonaux en mal d’exotisme ! »

Comme le souligne aujourd’hui le député Frédéric Maillot, « la lutte a porté ses fruits » car le gouvernement via le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, a tout compte fait décidé de retirer cet article 55 qui avait fait couler beaucoup d’encre et de salive. Voici le communiqué du député Maillot :

Chronologie de la lutte contre l’article 55 :

– Discussion générale du 6 novembre 2023
- remise du courrier de contestation au Président de la République le 17 novembre 2023 – Réunion du 22 novembre 2023 avec les ministres Darmanin et Vigier

Résultat : retrait de l’article 55 du PLF.

Suite au 49 alinéa 3 du Gouvernement sur la discussion du budget Outre-mer, nous, les députés GDR avons décidé d’adresser une lettre au Président de la République afin de discuter de manière sincère sur l’article 55 du Projet de Loi de Finances de 2024.

« Remis en main propre, ce courrier a permis l’organisation d’une réunion avec le Ministre de l’Intérieur, Monsieur Gérald Darmanin, ce jour.

Pas besoin d’attirer des professionnels à La Réunion où la démographie est en hausse, ou les cadres ne manquent pas et ou le taux de chômage est déjà élevé. Nous avons nos talents, nous voulons qu’ils rentrent ou restent travailler chez eux.

Nous sommes fermement opposés à ce que l’argent public serve à ce que des « personnes résidant en France métropolitaine », porteurs de projets professionnels soient favorisés dans leur installation dans nos peiy d’Outremer.

L’argent public ne doit pas rendre légitime la discrimination à l’emploi de nos populations locales, dans nos peiy où le taux de chômage est jusqu’à 2,3 fois plus élevé qu’en Hexagone.
L’argent public doit servir à construire une vraie politique de retour des personnes issues des Outremer dans leurs territoires d’origine.

L’argent public doit servir à maintenir le lien des personnes éloignées de leurs peiy d’Outremer avec leurs familles. Mwin la pa largé, gouverman la batarièr »

Jean-Hugues Ratenon : « une victoire peut-être pour les Territoires d’Outre-Mer »

« Alors même que le gouvernement avait refusé d’étudier nos amendements de demande de retrait ou de réécriture en hémicycle, notamment en se basant sur le bénéfice des CIMM, c’est avec satisfaction que j’accueille ce jour la décision de procéder à un rétropédalage de la part du Gouvernement au sujet de l’article 55 du projet de loi de finances 2024.

Cet article scandaleux, initialement prévu pour faciliter l’installation des résidents hexagonaux en Outre-Mer grâce à l’aide financière de la continuité territoriale, représentait un non-sens politique pour nos territoires déjà confrontés à des taux de chômage élevés et une population locale qualifiée en attente d’opportunités.

Dès mars 2023, je me suis opposé aux propos du Président de la Ladom concernant la mobilité bilatérale entre la métropole et les Outre-Mer. J’avais souligné le caractère inapproprié de financer l’installation de métropolitains dans nos régions, un point de vue que j’ai maintenu et défendu avec vigueur (voir communiqué de presse).

En octobre, là encore par communiqué de presse, j’avais de nouveau alerté sur le risque de déviation des objectifs du dispositif de continuité territoriale.

Je reste vigilant et engagé pour la défense des intérêts de nos territoires, pour le bien-être et le développement de nos communautés en Outre-Mer.

Cette rétractation, annoncée par le ministre en charge des Outre-Mer, est le fruit d’un effort concerté de l’ensemble des députés Réunionnais (100%) et Ultramarins. Je m’en félicite et salue cette démarche unie qui a prouvé son efficacité en influençant la décision gouvernementale.

Nous tenons à saluer l’initiative du groupe GDR sous l’impulsion de notre collègue Frédéric Maillot. Leur cohésion et celle des députés de la Réunion, ainsi que des députés de l’ensemble des Outre-Mer, ont été cruciales pour contrer l’écriture initiale de l’article 55.

Cette victoire a démontré que lorsque nous sommes unis, nous pouvons influencer efficacement les décisions gouvernementales. J’invite les uns et les autres à poursuivre cette démarche dans l’intérêt des populations ultramarines car tout dépendra de la réécriture. En effet, nous savons tous qu’il est difficile de faire confiance à ce gouvernement ».

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

0 0 votes
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
15 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

Chaudron : 27 postes à pourvoir en CDD et en CDI avec Pole Emploi & « G La Dalle », jeudi 23 novembre de 8h30 à 12h30

Article suivant

Cilaos : Éboulis au PR 3+400, la route Ilet à Cordes RD242 est fermée à la circulation (PHOTOS)

Free Dom