Motifs impérieux : le collectif Collectif Mayotte En Sousfrance interpelle les préfets

2 min de lecture
Dans une lettre ouverte aux Préfets de La Réunion et de Mayotte, le collectif Collectif Mayotte En Sousfrance les interpelle au sujet des motifs impérieux :
« Messieurs les Préfets,
Depuis plusieurs mois, les voyageurs non vaccinées voulant se rendre à Mayotte et à la Réunion sont contraints de présenter un motif impérieux d’ordre personnel, professionnel ou santé. Seuls les vaccinées, peuvent voyager sans avoir à justifier leur déplacement et si j’ai bien compris, pour avoir le Pass Sanitaire il faut :
– un schémas vaccinale complet
– un test pcr négative de moins de 72h
– Attestation de rétablissement du covid datant de moins de 6 mois.
Sauf que malgré la présentation de test pcr négatif des non vaccinés, ils sont obliger de justifier leur déplacement dans les territoires ultramarines (Mayotte/Réunion). Pour rappel, le vaccin ne protège pas contre la transmission du virus et donc sa propagation. Conformément à la loi n° 2008-496 du 27 mai 2008 contre les discriminations, nous vous demandons retirer les motifs impérieux pour pouvoir voyager ou de l’appliquer à tous les passagers.
Messieurs les Préfets, vous en tant que représentants de l’état, il est de votre devoir de faire appliquer la loi en matière de discrimination entre les individus. Nul ne doit être discriminer en raison de son état de santé.
Veuillez recevoir, Messieurs les Préfets, nos sincères salutations. « 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

BTP, restauration, transport : vaste recrutement dans les agences de Pôle Emploi Réunion

Article suivant

Remise des prix de la Légion d’Honneur de l’Enseignement Supérieur !

Free Dom