Philippe Rangama (Le PEUP) : « notre commune de St-Louis est atomisée budgétairement… »

5 min de lecture
1

Le président du « PEUP » (Parti pour l’Education et l’Unité Populaire), Philippe Laïnin Rangama, par ailleurs conseiller municipal à Saint-Louis, n’a pu assister au conseil municipal de mercredi soir. Mais après avoir examiné les dossiers à l’ordre du jour, parmi lesquels le budget, il a tenu à  livrer son analyse du budget présenté par Mme la maire Juliana M’Doihoma.

« Sur la Section de Fonctionnement / Dépenses : On dit souvent que le « diable » est dans le détail mais désolé de vous dire que ce budget masque la réalité. Ce budget est l’arbre qui cache la forêt. Même si je conçois que le poste de dépense en alimentation est augmentation j’attends tout de même de voir le menu dans les assiettes des enfants.

On augmente le compte 60623 Alimentation de 400.000€, j’ose espérer que cette augmentation est l’effort consenti par la commune d’alimenter la restauration collective en produit bio. Que notre commune se préoccupe d’une alimentation plus saine pour le bien-être alimentaire de nos enfants…

A contrario le maintien de notre patrimoine passe à la trappe…
Au compte 611521 Entretien des terrains réparations des bâtiments publics vous fléchez zéro euro de crédit…
Madame La Maire, oublie que dans ces bâtiments nous avons des agents communaux qui travaillent…
Leur bien être leur qualité de vie au travail c’est le cadet de ses soucis…
L’Etat a lancé un vaste programme de rénovation énergétique des bâtiments des collectivités, je n’en vois pas dans vos projets d’investissements… Réduire les dépenses d’entretien de nos équipements ne vous empêche pas de faire la fête.

Au compte 6232 vous augmentez le poste fêtes et cérémonies de 30 000 à 89.000€…dans un contexte sanitaire ou des évènements festifs restent encore incertains… à Saint-Louis on ne s’en prive pas… Sur certains postes de dépenses en fonctionnement, la collectivité essaie de ratiboiser pour faire des économies de bouts de chandelles…
Alors que sur le compte 60 Energie -Electricité, la facture est assez lourde près de 700.000€. Alors que sur un grand nombre de toitures de nos écoles ont été installées des panneaux photovoltaïques…

La question est ce que ces centrales sont en service ? Ce qui devrait alléger la facture.

En résumé sur la section de fonctionnement, j’ai le sentiment que c’est un budget présenté de manière artificialisé par des écritures d’ordre et les dotations aux amortissements qui ajustent de manière apparente l’équilibre budgétaire, ce qui m’amène à dire que nous votons un BP non pas en équilibre réel mais bien en équilibre apparent…

C’est le choix de Madame La Maire. Par ailleurs, en recettes réelles de fonctionnement (RRF) et dépenses réelles de fonctionnement (DRF) l’équilibre n’y est pas.

En ce qui concerne l’investissement on voit bien que cette section est bâtie uniquement sur les RAR (restes à réaliser)…10 Millions €…
Il est vrai que depuis que je suis au conseil chaque année c’est le même tempo… en gros nous avons un niveau d’investissement en décrochage avec nos ressources…

Au compte 21312 Bâtiments scolaires vous inscrivez 300.000€ faisons la répartition par école… Et dire que l’école est le premier ascenseur social..
Sur vos 22M€ d’investissement la moitié sont des travaux en cours et non achevés. Cela veut dire que la collectivité traine des pieds pour réceptionner ces opérations…

Vous avez un budget de fonctionnement qui dépasse les 90M€ pour un niveau d’investissement de l’ordre de 22M€ … Notre commune est atomisée budgétairement, le développement est bien sous perfusion… »

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Perquisitions à St-Louis : « des agents victimes d’abus de faiblesse », selon le SAFPTR

Article suivant

Saline Les Hauts : accident spectaculaire entre une moto et une voiture cet après-midi

Free Dom