Le Prix Marianne d’Or 2023 décerné à la ville de Ste-Suzanne et à l’ASMR

2 min de lecture

La ville de Sainte-Suzanne et l’Association Sauvegarde de la Mémoire Réunionnaise (ASMR) ont reçu ce mardi 5 décembre 2023 à 11 heures 30, à Paris (salon du grand hôtel de l’Opéra) le Prix Marianne d’Or 2023 du développement durable (Catégorie Mémoire et Modernité) pour le projet Edmond Albius, esclave qui a découvert le procédé de fécondation de la vanille de Sainte-Suzanne. Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne et Bernard Batou, président de l’Association sauvegarde de la mémoire réunionnaise ont fait le déplacement à Paris pour recevoir la récompense.

De gauche à droite : Bernard Batou et Maurice Gironcel

A noter que Ste-Suzanne est l’unique ville d’outre-mer récompensée pour son travail de mémoire !

Edmond Albius en OR

C’est un moment historique qui s’est donc déroulé au Palais des Congrès, en ce mardi 05 décembre, dans la catégorie « Modernité et Mémoire », le Maire Maurice Gironcel, s’est vu remettre, à Paris, la Marianne d’or 2023 ; cette distinction vient récompenser l’ensemble des actions que la Municipalité développe autour de la mémoire et de la reconnaissance pour le jeune esclave Edmond Albius, pour sa découverte de la fécondation de la vanille, un travail de reconnaissance mené et appuyé par l’Association Sauvegarde Mémoire Réunionnaise -ASMR.

Seules 17 communes de France figurent dans ce palmarès 2023, Sainte-Suzanne est l’unique commune d’outre-mer, la seule du Département de La Réunion. C’est une grande fierté pour le Maire Maurice GIRONCEL et pour Bernard BATOU de recevoir ce prix.

« La pertinence du projet de candidature « reconnaissance d’Edmond Albius à l’Unesco) est
reconnue et consacrée. Elle nous encourage à persévérer dans notre démarche afin que la
découverte de renommée mondiale de cet esclave de 12 ans soit reconnue.
Le prix Marianne d’Or 2023 remis à la ville de Sainte-Suzanne donne un nouvel élan à notre projet de reconnaissance de la découverte d’Edmond Albius à l’Unesco. C’est aussi le signe d’un symbole très fort à quelques jours de la commémora4on de l’abolition de l’esclave 1848, fête du 20 décembre où beaucoup de chaînes de l’esclavage restent encore à briser », souligne Bernard Batou, président de l’ASMR.
La ville de Sainte-Suzanne et l’Association Sauvegarde de la Mémoire Réunionnaise sont très
fières de recevoir cette haute distinction et souhaitent la partager avec toute la population de
Sainte-Suzanne et de La Réunion mais aussi avec toutes les personnes qui, depuis de longues
années, se consacrent à faire vivre la mémoire d’Edmond Albius. Car comme on le dit toujours,
la mémoire des grands hommes ne meurt jamais.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour plus de détails sur ce projet présenté par l’ASMR :

PRIX NATIONAL ALBIUS

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

0 0 votes
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

La fabrication du vin au menu de la visite des lycéens de Cluny à Cilaos

Article suivant

Braquage d’un fourgon de cigarettes : trois individus dans le box des accusés

Free Dom