/

CINOR – ACCD’OM : habitat, finances et visites de terrain

10 min de lecture

Le 30e congrès de l’association des collectivités et communes d’Outre Mer -présidée par Maurice Gironcel- s’est ouvert ce jour lundi 8 novembre 2021 à l’ancien hôtel de ville de Saint-Denis en présence de près de 200 invités dont 170 congressistes venus des sept territoires ultra marins.

Parmi les personnalités présentes, accueillies par l’ACCD’OM et Ericka BAREIGTS, Maire de Saint-Denis : Huguette Bello Présidente du Conseil Régional, de Rémy Lagourgue Vice-président Conseil Départemental, de Georges Patient Vice-Président représentant le Président du Sénat, d’Olivier Serva, Président de la Délégation Outre-Mer de l’Assemblée Nationale, Hervé Mariton, Président de la FEDOM, Sophie Charles représentante de l’Association des Maires de France.

C’est dans la grande d’apparât de l’ancien hôtel de ville, à Saint-Denis que les invités et congressistes de l’ACCD’OM se sont retrouvés à l’occasion de cette édition qui coïncide avec les 30 ans d’association, dont environ 130 arrivant de l’extérieur de La Réunion : Polynésie Française, Guadeloupe, Martinique, Madagascar, dAfrique du Sud et Guyane et bien sûr Mayotte.

“Après l’annulation de l’édition de 2020, ce congrès nous offre l’occasion de nous retrouver après une longue période de « confinement » qui nous a contraint à̀ faire preuve d’innovation et a beaucoup d’engagement pour répondre à cette situation à laquelle aucun d’entre nous n’était préparé”, a d’emblée précisé le Président Maurice Gironcel, rappelant que le dernier congrès organisé à La Réunion remontait à 2012.

Maurice Gironcel est revenu sur la toute dernière mobilisation ultra marine du 27 septembre dernier au Sénat, à l’occasion, du colloque sur le logement social Outre-mer qu’il a eu l’honneur d’animer aux côtés du Président de l’USHOM, François CAILLE, dont il a salué la présence, de même que celle de la directrice de l’USHOM Sabrina MATHIOT”.

Au cours de ce colloque, un certain nombre de réflexions pour les Outre-mer ont pu être ainsi posées : la prise en charge des équipements de proximité dans les programmes de logements collectifs (jardin familiaux, aires de jeux,…) ; l’assouplissement des critères de financements LBU pour garantir un loyer compatible avec les revenus des familles ; ou encore revoir la gouvernance de la Commission Attribution Logement

La Cinor favorable au pilotage de la compétence Habitat

A ses yeux, ce congrès devra permettre de poursuivre la réflexion afin d’amplifier les initiatives concrètes répondant à tous les enjeux liés à cette problématique : l’évolution démographique, l’exode économique, la difficulté de mobiliser du foncier, les prix de construction ou encore les millefeuilles administratifs qui parfois freinent la production.

“Je compte particulièrement sur le député Olivier Serva, président de la délégation Outre-Mer qui je sais dès demain aura à défendre nos intérêts à Paris sur ces questions dans le cadre des débats sur le projet de loi de finances”.

“Car les besoins sont connus et le compte n’y est pas.

De l’objectif de 150 000 logements а construire prévu par la loi l’égalité réelle Outre-mer, nous peinons а atteindre les 10 000 logements par an pour l’ensemble des Outre-mer”.

Le logement et le logement social en particulier est pourtant la matrice du développement de nos territoires.

“Le dernier congrès des communautés de France, ADCF, que j’ai eu l’honneur de conclure à Clermont-Ferrand le 15 octobre dernier, en présence du 1er Ministre et de plus de 1 500 élus communautaires, a été l’occasion de rappeler la place plus importante que doivent prendre les EPCI dans le logement, et je suis favorable, à ce que les intercommunalités puissent porter la compétence Habitat sur leur territoire”.

Aménagement et végétalisation des centre-villes

Assurément, ce congrès, couplé cette année avec les 6èmes rencontres des Centres de gestion des Outre Mer prévues le 9 novembre à Saint-Paul, devrait contribuer à une réflexion sur la situation nouvelle tant pour les élus et les collectivités et à proposer des solutions adaptées aux spécificités ultra marines.

“Nous sommes à l’heure des mutations. Les exigences environnementales ou encore les aspirations de nature et de proximité des populations engagent les collectivités à lutter contre l’étalement urbain, à repenser les centres villes, à végétaliser tout en veillant à davantage d’équilibre entre les territoires”. La Maire, Ericka Bareigts, a du reste abordé cette thématique sur la résilience urbaine et architecturale au travers de son intervention en précisant que “la ville de Saint-Denis en a déjà pris le chemin”.

Gros plan sur la problématique des finances

Avec la triple crise, sanitaire, économique et sociale, l’ACCD’OM a souhaité cette année donner une place importante à la problématique des finances, nerf de la guerre mis à mal par la baisse d’activité économique que nous subissons tous.

Que ce soit l’octroi de mer pour les uns ou le FIP pour les autres, la diminution attendue affectera à l’évidence les budgets et, comme pour les entreprises, la “communauté ultramarine espère que l’Etat sera présent “pour nous accompagner au mieux afin d’être en situation de répondre aux attentes de nos administrés, surtout les plus fragiles”.

Appel aux acteurs de financement pour une relance durable

“Je ne crains pas de me répéter : les Gilets jaunes, la crise sanitaire et les mesures de confinement successives ont bouleversé nos territoires, et plus particulièrement les territoires d’Outre-mer.

Plus que jamais, aux côtés de l’État et des acteurs historiques que sont la Région, le Département et les agglomérations, nous aurons besoin demain d’acteurs de financement mobilisés pour contribuer à une relance durable de nos territoires ultramarins”.

“Sachez que ma volonté est que nous soyons toujours plus forts ensemble.

Nous devons, je le disais hier, être unis dans la diversité et parler d’une même voix quand il s’agit de défendre les intérêts des territoires ultramarins, surtout au sein de notre République.

Vous pouvez compter sur mon engagement, pour être à vos côtés, et comme le disait Laurent Vergès, fils de Paul Vergès « Nou lé pa plis, nou lé pa moin mais respekt a nou ».

“Vive l’ACCD’OM, et vive les Outre-Mer ! “, a conclu Maurice Gironcel en souhaitant, avant la confrontation au terrain prévue en après-midi, un bon congrès et de fructueux travaux à tous.

VISITE DES SITES DE LA CINOR

L’après midi de ce congrès a été marquée par la visite des principaux équipements, en cours et achevés de la Cinor.

Notamment la ligne de téléphérique à Saint-Denis, l’un des premiers transports pour cable urbains de France, la Station d’épuration, la plus grande de l’océan Indien, à Sainte-Marie, et le nouveau Centre de valorisation multi-filières à Sainte-Suzanne, la première de La Réunion.

Sur le plan de l’innovation, les visiteurs ont eu l’occasion de découvrir trois éléments clés du Parc Technor, l’accélérateur de particules du CYROI et ses laboratoires, le CUBE, future pépinière de l’innovation ainsi que le RunFabLab.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-Denis : une convention signée entre la ville et l’Etablissement Français de Sang

Article suivant

Journée de concertation et d’orientation stratégique au centre social « Kaz Fami »

Free Dom